Ce chiot abandonné n’avait plus que “la peau sur les os”. Aujourd’hui, il retrouve enfin de nouveaux maîtres, à l’occasion d’une journée très spéciale.

William, un mélange de lévrier et de saluki, était aux portes de la mort lorsqu’il a été découvert à Conventry, en Angleterre, en septembre 2015.

- Publicité -

Cette pauvre bête, abandonnée sur le bord de la route, était particulièrement émaciée, et ne pesait même pas 3 kilos. Il était si faible qu’il ne parvenait même pas à se tenir debout, mais heureusement, il a été secouru par la RSPCA.

RSPCA

Nicky Foster, inspectrice de la RSPCA, explique que William n’avait plus que la peau sur les os lorsqu’il a été découvert. “C’était le chien le plus maigre que j’aie jamais vu en dix ans de carrière en tant qu’inspectrice”, explique-t-elle au Daily Mail. “On pouvait voir le moindre os de son corps.”

RSPCA

Ces 18 derniers mois, William a vécu chez sa nouvelle mère, Rachel Butler, qui l’a soigné, et l’a nourri. Depuis, il a pris près de 11 kilos, et va beaucoup mieux. Il a l’air d’un chien radicalement différent !

- Publicité -
RSPCA

Rachel et son mari Chris Mallett se sont récemment mariés, et William était, bien entendu, à leurs côtés durant la cérémonie ! William portait un pull, un collier en tweed, et un nœud papillon. Il avait vraiment l’air séduisant, et il était clairement la star de l’événement !

RSPCA

“Avoir William à nos côtés durant la cérémonie nous a rendus particulièrement fiers du chemin qu’il a parcouru”, explique Rachel au Daily Mail.

William vit par ailleurs avec un frère canin, un Westie âgé de 11 ans, et appelé Harry. Ils s’entendent très bien ensemble, et sont les meilleurs amis du monde.

- Publicité -
RSPCA

On a appris, un peu plus tard, que les anciens maîtres de William avaient admis l’avoir maltraité, et qu’ils avaient reçu l’interdiction d’avoir des animaux domestiques, jusqu’à la fin de leur vie. Ils avaient acheté William sans y réfléchir, après l’avoir vu en vente sur le web, mais ils ignoraient comment s’occuper correctement d’un chiot. Ils ont reçu de la prison avec sursis, et ont dû prendre part à 35 heures de travail d’intérêt général.

Partagez vos commentaires ci-dessous