Les animaux ressentent eux aussi de la tristesse. Regardez ces animaux faire le deuil de ceux qu’ils aimaient.

- Publicité -

Tous les animaux possèdent des sentiments et des émotions, généralement plus complexes que ce que, nous autres humains, pouvons imaginer. Et lorsque l’on aborde le sujet du deuil, de simples mots ne suffisent pas pour exprimer les émotions ressenties par les animaux.

C’est alors que les images et autres vidéos se montrent particulièrement utiles, et nettement plus efficaces.

Voici donc certains animaux qui ont fait le deuil de leur famille ou de leurs amis, d’une manière à laquelle les humains peuvent très bien s’identifier.

Les dauphins.



Le fait que les dauphins fassent le deuil de leurs proches n’est pas surprenant. Les scientifiques savent que les dauphins ont du mal à accepter les décès, et passent souvent des journées entières en compagnie du corps d’un petit ou d’un membre du groupe.

Les dauphins sont en effet des animaux très intelligents. Les scientifiques savent que les dauphins utilisent un langage, des outils, qu’ils travaillent en équipe, et qu’ils possèdent une culture sociale développée. Cette expression de désespoir ne fait que renforcer les certitudes des experts : les dauphins sont bien des animaux plus intelligents et profonds que nous ne pouvons l’imaginer.

Les chimpanzés.2

Ce n’est pas vraiment surprenant, puisque les chimpanzés sont nos plus proches cousins, mais cela reste bouleversant.

L’histoire de cette chimpanzée a été narrée à ABC par Monica Szcupider, la photographe qui a pris ce cliché :

« Sa présence, et son absence… elles étaient palpables, et elles se sont propagées dans tout le groupe. La direction de Sanaga-Yong a permis aux membres du clan de Dorothy, une chimpanzée, d’assister à son enterrement, en espérant que cela leur permettrait de comprendre que Dorothy ne reviendrait pas.

Certains des chimpanzés ont alors montré des signes d’agressivité, tandis que d’autres ont crié de frustration, mais le plus impressionnant était néanmoins un silence régulier, presque tangible et pesant. Quiconque connaît bien les chimpaznés sait qu’ils ne sont pas des animaux particulièrement silencieux. »

Tous les primates font, de manière générale, le deuil de leurs proches.

Les chiens.

Pas besoin d’en dire plus…

Sur cette photo, ce brave toutou est allongé de désespoir face au cercueil de son maître décédé…

3

Les gorilles.

4

De nombreux gorilles ont été vus en train d’exprimer de la tristesse et de l’inquiétude pour leurs morts, allant même parfois jusqu’à enterrer les cadavres. Gana, qui refusait d’accepter la mort de son petit, en est un parfait exemple . Vivant dans un zoo allemand, Gana a continué à porter le corps sans vie de son petit pendant plusieurs jours, essayant de le ranimer à plusieurs reprises, et refusant de laisser les soigneurs s’en approcher.

Voici une femelle gorille qui fait le deuil de son ami, un chat. C’est vraiment incroyable (même si ça ne devrait pas l’être).

Les éléphants.

Des éléphants faisant le deuil d’un de leurs petits :

- Publicité -

On connaît les larmes déléphant, et on sait qu’ils enterrent leurs morts, souffrent de dépression, et refusent de s’alimenter lorsqu’ils sont confrontés à un décès.

Les oies.

Cette oie fait le deuil d’un proche :

Les oies sont particulièrement fidèles, et n’ont qu’un seul partenaire dans leur vie. Lorsque celui-ci décède, une oie a beaucoup de mal à s’en remettre. Certaines quittent alors même le troupeau. Souvent, ces oies finissent par retrouver un nouveau compagnon, mais comme chez les humains, ce n’est jamais un processus très facile ou agréable.

Les chats.

On dit souvent que les chats n’ont que faire de leurs maîtres, mais parfois, ils font le deuil de ces derniers, d’amis vivant dans un zoo, ou dans la nature.

Les lions de mer.

5

Les lionnes de mer qui assistent à la mort de leur petit aux mains de prédateurs poussent des cris de désespoir suite à cette perte.

On retrouve ce comportement chez les lions de mer dont le (la) partenaire est capturé(e) par des chasseurs.

Les ours polaires.

Comme l’explique CNN, un ours polaire faisait récemment le deuil de sa compagne :

« Le jour de la mort de cette dernière, Wang a eu un comportement inhabituel« , raconte Agnes Maluluke, responsable des carnivores au zoo de Johannesburg.

D’après Maluleke, au lieu de gober tout rond la nourriture habituellement utilisée pour le faire rentrer dans sa cage intérieure, Wang a passé toute la nuit dehors, à marcher autour du cadavre de sa compagne, à l’observer, et à monter la garde.6

Wang (à gauche) et GeeBee avaient passé toute leur vie ensemble, depuis leur enfance. GeeBee est morte d’une crise cardiaque.7

« Il a fallu que nous immobilisions Wang pour pouvoir retirer le corps de GeeBee« , explique Maluleke.

Peu de temps après, Wang a cessé de s’alimenter et de nager, ce qui était son occupation favorite du temps de GeeBee.8

GeeBee, qui est brutalement morte en Janvier, a vécu au Zoo de Johannesburg pendant 28 ans.

« Wang avait l’air très malheureux. Il refusait de nager, ce qu’il adore pourtant faire lorsqu’il fait chaud« , raconte la soigneuse. « Il n’a toujours pas retrouvé un comportement normal : on ne le voit nager que très rarement, désormais. »

Les Pingouins.

Deux pingouins empereurs font le deuil d’un petit poussin.

Une scène émouvante de la série documentaire « Penguins Spy in the Hudde » de la BBC.

- Publicité -

Nous autres humains avons une responsabilité de taille : montrer au règne animal que nous avons la plus grande intelligence, non seulement dans le sens classique du terme, mais aussi en matière d’émotions.

- Publicité -

Mais à en juger par certaines des vidéos et photos ci-dessus, nous avons encore un bout de chemin à faire avant d’y parvenir.

1 commentaire

Partagez vos commentaires ci-dessous