Autrefois tellement sensible et endolori qu’il ne pouvait être caressé, ce chien ne peut aujourd’hui plus cesser de câliner son nouveau maître

Le chien a connu une vie difficile et solitaire, mais c'en est désormais bel et bien terminé.

Un Border Collie âgé d’un an et appelé Kong se trouvait dans un refuge de Claremore, dans l’Oklahoma. Il souffrait d’une maladie de peau très douloureuse, et était tellement sensible qu’il ne pouvait même pas être touché. Il lui manquait de nombreux pans de son pelage, qui révélait sa peau rose et à vif.

- Publicité -

Kong a fini par être déposé au Border Collie Rescue et Rehab, de Prosper, au Texas, où il a été soigné avec beaucoup d’amour et d’attention. Le refuge a choisi d’oublier son nom, et il est devenu le #387 sur son site web, où il a été proposé à l’adoption.

Même sans qu’il ait de nom, quelqu’un s’est attaché à ce petit chien blanc, aux antécédents malheureux. Curtis Hartsell passait en revue les photos des chiens, et il a eu un coup de foudre pour la photo et pour la description de ce toutou. Le chien paraissait être un choix idéal pour lui.

- Publicité -

Curtis a continué de prendre quotidiennement des nouvelles du toutou, tout au long du processus d’adoption. Après plusieurs entretiens, et une visite à domicile, sa candidature a été acceptée. Le moment est alors venu pour Curtis et #387 de se rencontrer pour la première fois.

Curtis a baptisé son nouveau compère ZIB, en l’honneur du célèbre chien cosmonaute soviétique. Il s’est dit que le nom lui collait bien, car les deux chiens étaient autrefois perdus, avant d’être remis sur pattes, et parce que “lui et moi allons partir ensemble pour les étoiles !”, comme il l’a déclaré à The Dodo.

- Publicité -

Curtis est arrivé, très impatient, au foyer d’accueil de ZIB, où un ami a pris de lui une photo montrant cet instant unique. Il s’est agenouillé après qu’on lui ait tendu la laisse du chien, et il a demandé à ZIB s’il voulait habiter avec lui. Le chien l’a regardé dans les yeux, s’est serré contre lui, et a incliné la tête. C’était un moment qu’il n’oublierait plus jamais.

Alors qu’il était autrefois incapable d’être touché sans souffrir le martyre, ZIB n’a désormais de cesse d’être caressé et câliné. Le chien est particulièrement heureux dans sa nouvelle demeure, et il s’y est très bien habitué.

- Publicité -

Désormais, ils ne peuvent plus imaginer vivre l’un sans l’autre. Et il n’y a vraiment rien que Curtis ne ferait pas pour son nouveau meilleur ami.

Partagez vos commentaires ci-dessous