Ce que tout le monde oublie quand on parle de SDF et de Leurs chiens

La grande majorité des gens qui voient un SDF ne s’y attarderont pas. Entre les deux options qui s’offrent – ignorer ou reconnaître – la première est plus facile, et les gens ne chercheront donc pas d’alternative. Mark Hovath, fondateur du vlog “Invisible People,” n’embellit pas la réalité :

- Publicité -

“Ce n’est pas que les gens sont mauvais, mais si nous avons un contact visuel, ou que nous entamons une conversation, alors nous devrons admettre qu’ils existent et que nous avons un besoin humain fondamental de nous en préoccuper. Mais c’est beaucoup plus facile de se contenter de fermer les yeux et de fermer nos cœurs à leur existence.”

Toutefois, quand un(e) SDF est accompagné(e) d’un animal, tout change. S’un seul coup ils exigent un second regard, parce qu’il y a un chien, un chat, ou un autre animal de compagnie qui “souffre” aussi. Beaucoup blâment ces individus parce qu’ils joignent un animal innocent à leurs misères. La phrase du jour devient : “S’ils sont incapables de s’occuper d’eux-mêmes, comment peuvent-ils s’occuper d’un animal?”

- Publicité -

Nous avons du mal à ignorer les animaux, peu importe à quel point l’habitude nous a appris à regarder ailleurs. Dans une société où les animaux n’ont toujours pas les privilèges des humains, ça forme parfois une barrière entre ce que les gens veulent faire et ce qu’ils peuvent faire.

Source: jp1958/Flickr Source: jp1958/Flickr

- Publicité -
[/caption]
Préc.1 sur 3
- Publicité -
SOURCEBarkpost